Hommage à ma-mie Odette, cantatrice

Lettre à Lou (Salomé) du 20 février 1914 de Rainer Maria Rilke : « Ce cri d’oiseau , pour un instant peut transformer le monde tout entier en espace intérieur, parce que nous sentons que l’oiseau ne distingue pas entre pas entre son propre cœur et celui du monde. »

Subtile éternité d’entendre encore ton chant.

Publicités

La bonté est inseparable de la beauté

Dans l’Idiot, Dostoïevski fait dire à son personnage principal Mychkine « La beauté sauvera le monde »… Et l’auteur du blog « Un idiot attentif », propose l’interprétation : « La bonté sauvera le monde »…

Lire la suite de « La bonté est inseparable de la beauté »