Comment j’ai tricoté mon premier modèle

J’avais les bases de mon enfance : les mailles à l’endroit, les mailles à l’envers pour tricoter des écharpes qui n’ont jamais été terminées avec ma grand mère. Bref beaucoup plus d’envie que de technique

Ma fille est née en janvier. L’hiver était froid. La neige est arrivée pendant sa naissance. Les trottoirs parisiens étaient recouverts de l’épais manteau blanc. Le nouveau papa a inscrit dans la neige un grand ALESSA 2013.
Par La Poste est arrivé un paquet. A l’intérieur, se présentait une délicate brassière blanche, toute moutonneuse.. Une lettre à l’écriture déliée et toute en arabesque était jointe. Elle nous arrivait comme d’un autre temps et était signée Jeanine.

Les arts du fil ont toujours attisé mon envie. Avant je brodais. Aujourd’hui, mon temps est consacré au tricot. Cette passion du fil pourrait remplir à elle seule toute ma vie , me semble-t-il… « La culture c’est pas facile », comme dirait Josephine.

C’est bien elle qui m’a collé mon premier tricot entre les mains. « Vous allez bien tricoter queque-chose pour votre petite ».  J’ai commencé sans modèle avec un tricot en jersey aux emmanchures droites (c’est à dire sans diminution) avec des aiguilles 3. J’ai monté mes premières côtes, avec une aiguille plus petite 2,5 pour resserrer. Waouh, ca faisait pull. Laine gris claire… Je ne savais pas tenir mon fil et Josephine ne m’encourageait pas en disant : « Comme on a appris, on fait ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s